Menu Fermer

Quels droits à la retraite pour les expatriés ?

Pour tout travailleur, le droit à la retraite est une chose à laquelle il tient. En effet, comme on a pour habitude de dire, après l’effort c’est le réconfort. Ainsi après plusieurs années de dur labeur, il est indispensable de prendre sa retraite et de jouir du fruit de ses efforts. Cependant, beaucoup d’expatriés sont préoccupés par leur situation une fois à la retraite. Dans la suite de l’article, une présentation sera faite des informations utiles au statut de retraités expatriés.

Le fonctionnement du système de retraite des expatriés

Le système de gestion des retraités est très bien organisé. Dès le premier jour de travail, le salarié d’une organisation fait partie d’un système qui se base sur les cotisations pour anticiper la retraite. En fonction des pays, le système peut différer. Aussi, en fonction du statut du salarié, les règles et modalités de calcul des droits à la retraite varient.

Quand il s’agit des personnes expatriées travaillant dans un pays de l’Union européenne, le salarié expatrié touche une pension. Celle-ci lui est versée par le pays d’accueil dans lequel il travaille. Dans ce cas, en ce qui concerne l’âge de départ à la retraite, elle est définie en fonction de la législation en vigueur dans le pays d’accueil.

Quant aux travailleurs expatriés dans un pays hors de l’Union européenne, ils peuvent souscrire à une cotisation sur place en respectant la législation en vigueur. Ils ont aussi la possibilité de cotiser dans leur pays d’origine afin de bénéficier d’une pension plus élevée à la retraite.

Quels droits à la retraite pour les expatriés ?

Qu’en est-il de la cotisation volontaire des expatriés en France ?

Pour la France, les expatriés qui souscrivent pour une cotisation volontaire se constituent des droits pour leur retraite de base. Par cette même occasion, ils souscrivent également pour la maternité, l’assurance maladie, et aussi pour leur retraite complémentaire. Néanmoins, cette option ne dispense pas ces derniers d’une cotisation locale dans le pays d’accueil.